Articles

Sériole Géante…

J’ai eu le plaisir de recevoir ici début Février, Franck et Gabriel pour une semaine de pur bonheur…

Mon bateau n’est pas le radeau de la méduse, mais l’Evangile si ils l’avaient certainement lu, voir relu, car le séjour fut exceptionnel, non tant par le nombre, que par la qualité et la taille des prises réalisées.

LE POISSON du séjour, celui qui vaut à Franck, une invitation pour un séjour ici sur la prochaine saison, est sans conteste cette sériole géante, qui est venue exploser le roosta popper halco, pour livrer un combat titanesque.

Oui, vous devez savoir que dans le règlement du lodge, tout nouveau détenteur de l’un des 4 poissons du grand slam (coqs, cuberas, Mullet snappers, sérioles) se voit offrir son prochain voyage ici (hors aérien cela s’entend) : avis aux amateurs.

Ce jour là nous avons tapé au popper, sur cette roche, 8 sérioles dont ce monstre de 51kg !!!

Les bestiaux montaient comme des balles sur les halcos.

Pour info, le précédent record du camp était de 35kg…C’est dire que Franck à vraiment mis la barre très très haute. Pour ma part et même en plongée je n’ai jamais croisé de sérioles de cette taille dans cette partie du Pacifique.

Après ce terrible combat, notre poisson de roi est retourné dans le bleu de son élément, avec toujours le secret espoir de recroiser un jour sa route.

Mais les autres prédateurs de l’archipel n’ont pas été en reste.

Comme cette magnifique Cuberas pour Franck.

Ou encore ces beaux roosterfishs pour Gabriel et Franck.

A l’an prochain les amis…

Le dépucelage !!!

Il n’y à pas d’âge pour perdre son pucelage…

Ah bon d’accord mais là il va quand même falloir s’y mettre…

Ainsi parlait notre ami Gerard (dit gégé) lors de son arrivée à l’aéroport de Panama City.

Il parlait de la capture d’un Gallo, roosterfish, bien sur…

Sa pugnacité aura fini par payer puisque notre ami s’est offert le luxe d’un gallo de 33 kg pris au popper, lequel lui aura offert un combat tout simplement énorme.

Le poisson lui à tout fait : attaque de fou par le travers sur le popper à 4 m du bateau, premier rush de 50 m, second, puis troisième et enfin en désespoir de cause ultime défense en fonçant droit sous la coque du bateau.

Gérard ne s’en ai pas laissé compter pour autant, et en pêcheur sportif expérimenté, il aura su déjouer toutes les ruses mais aussi maîtriser la puissance de ce poisson d’exception.

Quelle émotion une fois la bête hisser à bord : ce sont ces moments d’immenses bonheurs partagés qui font la richesse de notre métier de guide.

Merci à toi Gérard.

Sur les trois premiers jours de pêche l’activité halieutique était bonne avec beaucoup d’attaques sur les poppers et Bruno a su tirer son épingle du jeux avec quelques beaux spécimens de Mullets Snappers ultra combatifs.

En revanche, sur les Cuberas et malgré son physique de decathlonien, notre Bruno s’est fait démonter, peut être une faiblesse de la tresse ? Quoiqu’il en soit, nos rouges se sont régalées de ses Nambas.



Un beau Gallo pour Bruno.

Et puis les choses se sont compliquées. Sans raison apparente l’archipel s’est comme vidée de vie. Les poissons se sont endormis et hormis les carangues et quelques snappers ou mérou qui répondaient présents, certaines journées nous ont paru bien longues…


C’est aussi cela parfois la pêche : nos compagnons de jeux ont toujours le dernier mot.
Même dans l’archipel de Las Perlas.
Merci et bravo à mes deux guerriers qui malgré une pêche devenue difficile, n’ont rien lâché.

Noël avant la date.

Première quinzaine de décembre, nous avons eu le plaisir de recevoir ici Freddy et Jacques, deux sérieux vendéens venus en découdre avec les gros prédateurs de l’archipel.

Même si sur la semaine, la pêche fut assez irrégulière, les bourres pifs distribués par les fishs de Las Perlas auront marqués leurs esprits mais aussi leurs chairs…

Quelques images de combats mémorables !!!

Comme cette sériole piquée dans deux mètres d’eau sur un feed popper 150

Ou encore ce beau roosterfish venu exploser la surface de l’eau pour ensuite pendant le combat s’appuyer  sur un courant de 4 nœuds : du très violent…

Freddy quant à lui reussira l’exploit d’extraire une dienton de 20 kg sur une Racing de 60 lbs : beau coup de ligne maestro.

Belle cubera patron.

Les belles coryphènes n’ont pas été en reste avec des sauts toujours très spectaculaires. Mon conseil sur cette espèce déserrer votre frein bon dieu.

Et toujours une ambiance mémorable.

Merci à vous les amis on se voit cet été. C’est promis je viens aux Sables partager un beau homard grillé et quelques beaux flacons !!!

VIVA ESPANA

En bon Français que je suis, l’Espagne représentait dans mon esprit en Numéro 1 le meilleur jambon au monde (le bellota) en Numéro 2 la meilleure équipe de football en Europe du moment.

C’est déjà pas mal vous me direz…

Oui mais en plus, ils ont d’excellents pêcheurs sportifs !

La preuve en images au panama et avec les commentaires du moment.

Les trois mousquetaires de la semaine Alex, Patrick et Xav ont bénéficié cette semaine d’une superbe météo tranchant singulièrement avec les violents orages de la semaine écoulée.

Une seule journée de pluie perturbée par les orages sur les 7 J de pêche programmés. Du mieux donc en terme de météo mais aussi et surtout en terme halieutique puisque les belles prises se sont succédées en particulier pour Alex qui en pêcheur expérimenté à réaliser le grand chlem Panaméen dès le second jour (Mullet snapper, poisson coq et cubéra dienton).

Et les premières belles sérioles au popper n’ont pas tardé non plus à monter à bord.

Xavier et Patrick eux aussi on sorti leur épingle du jeu avec toutefois quelques grosses casses ou hameçon ouvert en 2. Depuis le temps que je dis que pour les rouges les ST 66 sont hors jeux…

Patrick après son combat d’une heure avec un bull dog shark qui a fini par pêter sur du 250 lbs…Ces pu…. de bull dog capturés aux poppers sont d’une puissance redoutable quand leur poids dépasse les 100 kg.

La misère dans les yeux de cette homme vaincu par la BETE…

 

Heureusement récompensé par des adversaires à dimension plus humaine.

 

Xavier pour son second voyage de pêche s’en est plutôt bien sorti, bien que sévèrement puni par les grosses rouges…

Bref, des roosterfish, des sharks, des cuberas des sérioles et une ambiance au diapason pour cette semaine de folie dans l’archipel de las Perlas.

C’est cela aussi la pêche exotique au Panama.

Viva España…

Reprise sous les orages

Après un triste mois de mai à regarder la pluie tombée sur les plages de ma Bretagne natale, il me tardait de retrouver mon archipel d’adoption pour une reprise en mains des poppers.

Trois pêcheurs confirmés, habitués des voyages de pêche et de la traque des grosses GT, Murielle, Bruno et Xavier avaient prévu d’ouvrir le bal.

Sacrément bien équipés les lascars cela promettait d’envoyer du très lourd.

En fait de très lourd, c’est quasiment le ciel qui nous est tombé sur la tête, une dépression orageuse ayant élue domicile entre les iles pendant quasi toute la semaine.

Mais il en fallait plus, pour décourager l’équipe qui s’est donnée à fond et ce 10 heures par jour durant …moi je dis chapeau bas.

Même si les poissons ont été difficiles sans doute perturbés par les éclairs incessants, quasi toutes les espèces de l’archipel ont été capturé.

Magnifique coq pour Murielle qui nous à livré un combat d’anthologie.

 

 

Carrément le grand chlem Panaméen au popper pour Bruno qui, je le dis,carrément est impréssionant de concentration et de pugnacité.

Dont de superbe Gallo de 27 kg !!!

Ou encore c’est magnifique sériole de 23 kg proprement séchée .

Quant à Xavier le scientifique de l’étape, les coqs et sérioles lui ont mieux réussi que les grosses cuberas qui manifestement, elles aussi ont un niveau d’étude élevé et tracent des droites brisées parfaites d’un point A le popper au point B leur trou en guise de signature.

Avec une mention particulière pour ce superbe Rockero leurré par un petit deep stick blanc pesé à 9,5 kg soit moins de 1 kg du record au tackle de l’espèce !

Et puis toujours ces moments de folie comme ce Bull Dog Shark que j’estime entre 150 et 200 kg entièrement sortie de l’eau à la nuit tombante, la gueule béante pour se jetter sur le Halco de Bruno et se lancer dans un rush d’une puissance inouie.

Combat avorté au bout de 4 minutes le poisson s’étant mal piqué sur le leurre. Mais quelle IMAGE !!!

Pêche difficile mais belles rencontres et grands souvenirs partagés, gravés pour toujours dans les esprits. Et si c’était aussi cela qui nous fait tant aimé la pêche sportive …

Fin Février, encore du très lourd!

Nous avons accueilli cette semaine le groupe composé de Jacky, Gaelle et Mathieu. C’était tous leur première fois au Panama, et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils n’ont pas été déçu du voyage!

Mathieu qui n’avait jamais pêché en Exotique a eu la chance de faire de très nombreux poissons, y compris deux doublés sur le même popper ( doublé de carangue gros yeux, et surtout doublé carpe rouge carangue hippos, ce qui est extraordinaire!).

Il a aussi eu la chance de faire ses premières belles carpes rouges, aux alentours des 20-22 kilos, au Saltiga slider sinking rose et Halco roosta blanc.

 

 

Il n’a par contre pas eu de réussite sur  les coqs, toujours aussi difficiles. Et une dernière chose totalement inattendue : il a réalisé, un doublé mouette, carpe orange « koi », la mouette s’étant emmêlée dans le fil au lancer et la carpe ayant pris le popper à l’arrêt … Incroyable!

Il nous a aussi fait un superbe mullet snapper au Halco.

 

Gaelle, notre « feed pop addict », a eu de très bons résultats car elle a fait le plus gros mullet pris par un client cette saison , 48 lbs. Les femmes à la pêche cela déménage dur… Toujours super concentrées les filles.

 

 

 

 

Ce poisson était d’abord monté sur le popper de jacky mais s’est vite dévié pour venir prendre le feed de Gaelle, cinq mètres plus loin.

Sans compter les dizaines de carangues qu’elle a pu prendre, ainsi que la plus grosse sériole de la semaine, dans les 20-22 kilos.

Et une dienton, une…

 

 

 

 

 

Et finissons par Jacky, qui lui a réalisé le grand chelem panaméen en faisant mullet snapper, carpe rouge, sériole et poisson coq,  le tout au popper. Il a d’ailleurs fait la plus grosse rouge de la saison, un poisson de 32 kilos, ainsi qu’une autre de 27 kilos et plusieurs autres autour des 15 kilos. Cette homme aime le rouge, il est prêt pour la prochaine fête de l’huma…

 

Il a aussi fait son quota de sérioles et de carangues.

 

 

Et un coquelet, encore au Feed popper un…

Voilà pour cette semaine, à voir ce que nous réservera la suite maintenant…Pour l’instant nous vivons des moments d’une très grande intensité.

 

Photos de la villa

Voici une petite série de photos de la Villa qui vous attend, à quelques pas des premiers spots de pêche.

Sans oublier les plages.

Pour en savoir plus sur l’hébergement, l’île de Contadora et l’archipel de Las Perlas, rendez-vous dans la rubrique « hébergement« .

Je vous dit à très vite pour un compte-rendu de pêche.

Lire la suite