Articles

Air Flying Fish

Une bien belle compagnie Air Flying Fish : La dernière petite vidéo de panama-fishing.fr dans l’archipel de Las Perlas avec des Roosterfish bien joueurs mais pas que.

 

 

Même si le service à bord est parfois un peu rugueux…

MUSIC AND LIGHTS FROM LAS PERLAS

Bon j’ai trouvé mon cadeau de Noël, un Canon Mark III.

Pascal est venu sans beaucoup de leurres mais avec un appareil photo de folie…

Je vous laisse juge de la qualité des images, pour moi, je ne suis pas un spécialiste, mais c’est du jamais vu !!!

La vue du Lodge à la tombée de la nuit .

La pointe Sud de l’archipel

Et pour la pêche ?

Cette Dienton, Pascal lui a littéralement cassée la mâchoire en la piquant à quelques mètres du bateau (regardez bien en bas à droite de sa gueule). Bon c’est vrai elle en voulait, c’est comme cela qu’il faut les mater.

Ses petits compagnons Jean et Seb n’auront pas eu cette chance : potentiel doublé avec attaques simultanées sur le même spot qui se soldera par une double casse…

Eh oui les gars bienvenus à Las Perlas.

Bon cette semaine non plus les rouges n’ont pas été très actives, mais pour les autres espèces le séjour sera bien intense.

Quelques images prises au Canon Mark III des plus beaux spécimens de la semaine. (Mulet snapper, carpe rouge, poissons coqs, sérioles)

Sur chaque séjour ou presque il y à un coup de ligne qui sort de l’ordinaire, soit par la variété du poisson qui vient nous défier, soit par la combativité ou encore les circonstances météos.

Cette semaine l’honneur en revient à Sébastien qui à proprement séché en 30 petites minutes un Bull Dog Shark que j’estime entre 170 et 200 kg.

La preuve s’il était besoin que les petits gabaris (Seb) peuvent avec pugnacité venir à bout d’adversaires bien puissants : Une sorte de remake halieutique de David et Goliath, à un détail prêt : la fronde était ici un Furrary poping extrem et avec une arme de ce calibre même les plus gros prédateurs prennent peur…

Bien joué Seb, le release sera aussi parfait avec rendez-vous direct chez le dentiste pour un affutage du dentier.

Très bientôt la vidéo du combat en ligne sur Youtube.

Du très lourd je vous le promet !!!

Reprise sous les orages

Après un triste mois de mai à regarder la pluie tombée sur les plages de ma Bretagne natale, il me tardait de retrouver mon archipel d’adoption pour une reprise en mains des poppers.

Trois pêcheurs confirmés, habitués des voyages de pêche et de la traque des grosses GT, Murielle, Bruno et Xavier avaient prévu d’ouvrir le bal.

Sacrément bien équipés les lascars cela promettait d’envoyer du très lourd.

En fait de très lourd, c’est quasiment le ciel qui nous est tombé sur la tête, une dépression orageuse ayant élue domicile entre les iles pendant quasi toute la semaine.

Mais il en fallait plus, pour décourager l’équipe qui s’est donnée à fond et ce 10 heures par jour durant …moi je dis chapeau bas.

Même si les poissons ont été difficiles sans doute perturbés par les éclairs incessants, quasi toutes les espèces de l’archipel ont été capturé.

Magnifique coq pour Murielle qui nous à livré un combat d’anthologie.

 

 

Carrément le grand chlem Panaméen au popper pour Bruno qui, je le dis,carrément est impréssionant de concentration et de pugnacité.

Dont de superbe Gallo de 27 kg !!!

Ou encore c’est magnifique sériole de 23 kg proprement séchée .

Quant à Xavier le scientifique de l’étape, les coqs et sérioles lui ont mieux réussi que les grosses cuberas qui manifestement, elles aussi ont un niveau d’étude élevé et tracent des droites brisées parfaites d’un point A le popper au point B leur trou en guise de signature.

Avec une mention particulière pour ce superbe Rockero leurré par un petit deep stick blanc pesé à 9,5 kg soit moins de 1 kg du record au tackle de l’espèce !

Et puis toujours ces moments de folie comme ce Bull Dog Shark que j’estime entre 150 et 200 kg entièrement sortie de l’eau à la nuit tombante, la gueule béante pour se jetter sur le Halco de Bruno et se lancer dans un rush d’une puissance inouie.

Combat avorté au bout de 4 minutes le poisson s’étant mal piqué sur le leurre. Mais quelle IMAGE !!!

Pêche difficile mais belles rencontres et grands souvenirs partagés, gravés pour toujours dans les esprits. Et si c’était aussi cela qui nous fait tant aimé la pêche sportive …

Jurassic Fish

Le mois d’avril n’est il pas celui du poisson ??? La preuve en images avec notre dernière petite vidéo.

595 poissons dans la semaine!!!

Plus la saison avance et plus la pêche devient miraculeuse sur Las Perlas !!

Les courants autour de l’archipel sont toujours aussi froids, oscillant entre 18 et 23 degrés,  mais les poissons sont bien là, et en nombre!

Il y a actuellement une majorité de carangues jaunes entre 7 et 13 kilos.

 

Quelques carangues bleues et gros yeux tournent avec ces carangues jaunes, autour des boules de sardines. La plus grosse journée de la semaine a comptabilisé 104 poissons avec une majorité de carangues dans ce genre.

Ce qui n’empêche pas de trouver de belles concentrations d’autres espèces, telles que les carpes oranges ou les mullets snappers.

 

 

 

 

 

Les mullets snappers sont bien moins nombreux qu’ils ont pu l’être mais ils en restent quelques uns autour des carangues, y compris des très gros! Ci dessous deux gros mullets dont le record actuel de la saison 25 kgs pour Jean-Claude. Un véritable monstre pris sur une Diablo… Magnifique coup de ligne Maestro.

 

Nous sommes même tombés sur un regroupement de poissons coqs, mêlés aux thazards, si bien qu’il y avait près de trois cents coqs autour du bateau à chasser dans les sardines, de la vraie folie! Malheureusement pour nous, ils étaient très difficiles à faire mordre, on n’en a fait que trois, mais il y avait le potentiel pour en faire 30 !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ca fait du bien de revoir un peu de poissons coqs autour de notre archipel !

Les sérioles n’ont pas été très joueuses cette semaine, mise à part une grosse de 24 kilos prise au Flitz par Serge  et quelques petites aux alentours des 7-9 kilos. Elles attendent une eau plus chaude pour se replacer sur leurs secteurs habituels.

 

 

 

 

 

 

Et puis comme toujours nous avons eu notre lot de surprise pour la semaine, à commencer par cette tortue trop curieuse de voir quel leurre nous utilisions, et qui s’est piquée sur le triple du flitz de Serge.

 

 

Ou encore cette permit qui s’est fait prendre sur un leurre souple au milieu des sardines, une grande première ici, et un vrai bonheur sur canne légère!

 

 

Les sardines sont cernées, elles n’ont plus d’échappatoire!

 

Encore merci à nos amis vendéens qui ont tout donné sur ce séjour pour réalisé des scores pêche aussi élevés, mais qui ont aussi et surtout été de très bonne compagnie. A refaire au plus vite !

 


Belle photo de famille n’est ce pas ?

 

 

Début février, carton sur Las Perlas

Pour retrouver toutes les photos concernant cet article, cliquez ici

Vous l’aurez compris, rien qu’en lisant le titre, ce dernier séjour de pêche en compagnie de nos amis Pierrot, Joël et Mathieu a été incroyable. Incroyable d’une part par le nombre de poissons pris, mais aussi par la diversité et la taille des grosses prises.

 

En effet, après une journée difficile le premier jour, nous avons retrouvé les poissons les jours suivants, lors de notre premier bivouac, et ça a été littéralement la Kermesse !

La chute brutale  de la température  génère un foisonnement de Krill, et avec eux les requins baleines qui profitent de l’occasion pour se remplir le ventre.

 

 

Mais d’autres espèces étaient aussi très présentes dans les pêches d’eau plus chaude, où il était alors possible de pêcher un nombre incalculable de poissons, toutes espèces confondues sur un même secteur !

 

Les mullets snappers qui ont été très présents la semaine passée avaient complètement disparus cette semaine, mis à part un ou deux poissons esseulés.

Même problème pour les poissons coqs, qui ne voulaient rien savoir de nos leurres, alors qu’ils étaient là et en nombre. Par contre, toutes les autres espèces étaient extrêmement réactives au popper. C’est ainsi que nous avons dû pêcher autour de 230 poissons en deux jours, durant le deuxième bivouac, une vraie folie de carangues de toute sorte, carpe rouge et sériole en train de pourchasser nos poppers, sans répis !

 

Nous avons pris dans la semaine plus de 350 poissons, avec une majorité de carangues hippos, et bigeye, ainsi que de très nombreuses carangues bleues et pompanos. Quelques très belles rouges, dont deux poissons de 27 kilos, pour Pierrot et Mathieu,  sont venues s’inviter à la fête.

Cette semaine a aussi été pour nous l’occasion de tester les inchikus faits maison que nous avons réalisé en début de semaine… Le bilan jusqu’à présent est très positif puisque nous avons attrapé beaucoup de très beaux poissons avec ces protos, dont des espèces extrêmement rarement prises au leurre.

Bref une semaine de folie, que nous ne sommes pas prêts d’oublier.

Pour retrouver toutes les photos concernant cet article, cliquez ici

 

 

 

Cette semaine, on a vu Rouge!

Nous avons vécu de TRES grands moments de pêche cette semaine, accompagnés de Marc et Yves.

La pêche a été spéciale, compte tenu de la température de l’eau qui a perdu presque 10 degrés en moins de deux semaines. L’eau est maintenant à 20 degrés sur l’archipel, très chargée en plancton, et les sardines sont partout, les poissons sont donc calés et rassasiés.

La pêche a été difficile durant les deux trois premiers jours, le temps de comprendre comment s’étaient déplacés les prédateurs sur les roches et surtout avec quoi les faire mordre. Ils avaient tous suivi les boules de sardines, qui se regroupaient dans les poches d’eau plus chaudes, autour de 23 degrés.

 

On a ainsi trouvé des regroupements de mullet snapper absolument exceptionnels, et  l’on a pu monter à bord pendant le séjour des très gros  specimen 

mais aussi des troupes de carangues,

et surtout des groupes de prédateurs mélangés où chaque lancer apportait un nouveau poisson…. bref, du bonheur!

On a même eu la chance de toucher deux golden trevallys, poisson extrèmement rare au leurre.

Ce poisson est doté d’une bouche protractile orientée vers le bas. Il est normalement du genre à brouter le fond mais en ce moment, il s’occupe des sardines, comme les autres.

 

Et puis c’est sans parler du dernier jour de pêche dans une autre partie de l’archipel où nous sommes littéralement tombé sur un nid de carpe rouge, toutes supérieures à 20 kilos, et nous en avons touché 8 en trois dérives, du grand n’importe quoi!

Ca a été la fête pour Yves et Marc, qui ont sorti ce jour là, 5 rouges à deux, dont une de 27 kilos, le tout au roosta popper!

 

 

 

Le nid de rouge a été suivi  de troupes de carangues bigeye, hippos, serioles, bluefin, juste hallucinantes,  puisque nous avons dû capturer une 40 aine de poissons à 3 en trois heures, de toutes espèces confondues!

 

Une des grosses carangues pompano que l’on a eu la chance de toucher au popper et stickbait.

 

Un beau doublé sériole-mullet, avec deux poissons de la même taille, autour des 15 kilos.

 

Une autre pompano, ca devient courant dernièrement!

 

 

Une belle carangue bleue, sur un britt bleu, un vrai aimant à poissons ces petits leurres!

Une sériole de 23 kilos au cubera 180, dans trois mètres d’eau, ça remue!!!

Quelques poissons à la mouche entre temps, pour se détendre les bras…

 

 

Sans oublier les raies monstrueuses, 130 kilos pour la plus grosse, prises pendant la pause « casse croûte », avec les cannes a jig à l’arrière du bateau, et les quelques milkfishs, rencontrés parmis les raies mantas et les carangues.

 

…..Et vous allez me dire:  » eh , et les coqs? » ou sont les rossterfish ? C’est vrai que pour tout vous dire, ils ont été quasiment absent durant toute la semaine, on a eu quelques suivis, de très jolis poissons, dont un au alentours des 35 kilos, mais ils avaient du mal à venir percer la surface pour s’emparer du popper,

Le seul coq pêché a été pris sur une injection SP73XH , avec une tresse en 14/100 et un bas de ligne 30lbs… Et le coq faisait finalement 27 kilos…. Autant vous dire que ça a été très très très chaud pour le sortir!!!

 

 

Tout ça pour dire que le mois de Février démarre sur les chapeaux de roue, en espérant que ca continue sur cette lancée!

 

Bonne année à tous,

Salut a tous,
Joyeuses fêtes de fin d’année, et bonne saison 2013 à tous.
Nous vous avons confectionné une vidéo pour l’occasion, ca devrait vous plaire…Big roosterfish, grosses rouges que du TRES TRES BON…

Guireg et Olivier à Las Perlas

C’est accompagné de Guireg, un breton aguerri, ainsi que de Olivier, Nathalie et Fanny, la famille de Tomy, que nous avons passé la dernière semaine de pêche. Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’on a vu de belles choses!

Tout d’abord, Guireg voulait aller pêcher les thons jaunes, direction donc le grand sud, sur la frontière colombienne, pour un bivouac de trois jours à bord du nouveau bateau, 11 mètrees, plus confortable pour ce genre de virée.

Les thons se sont montrés très discrets, et l’honneur a été sauvé sur la fin de ces trois jours de course après les oiseaux et dauphins.

Les poissons coq big roosterfish ont été très discrets.

 

Ca n’était par contre pas le cas des sérioles, de mêmes que les mullet snappers, qui tournaient autour des boules de vifs présentes dans les zones de courant de l’archipel. La technique était simple, plus on faisait du bruit, plus ils montaient, pas compliqué!

Il n’était pas rare de faire des doublés, triplés…

Guireg a sorti deux gros pépères, autour des 17 18 kilos, ca bastonne à cette taille!!

 

 

Il nous est même arrivé de faire des doublés mullets-sérioles, au pop, magique!

 

Même si on le fait assez peu, laisser trainer un ptit vif en pleine eau derrière le bateau, ca ramasse ce qui n’est pas monté, et parfois ca peut rapporter gros, comme cette belle sérioles d’une petite vingtaine de kilos.

 

Les rockeros se sont bien montrés cette semaine encore, avec la capture de trois spécimens entre 6 et 8.5 kilos, le tout au gros popper.

 

Et puis n’oublions pas les carpes rouges, qui à chaque coucher de soleil, sont heureuses de nous arracher nos poppers, hamecons et autres!

 

La carpe rouge de la Sainte vierge, spot terriblement efficace pour tous les gros prédateurs, qui s’y regroupent le soir pour chasser dans les chinchards et fusilliers.

Sarah a sorti sa première carpe rouge la semaine passée, et s’en est sortie comme une chef!

Voilà pour les prises « classiques de cette semaine ».  Vient s’y ajouter l’insolite du moment, une blennie de taille « exotique », environ 1,5 kilos. Ce n’est pas en soi une espèce rare, mais le fait de l’avoir touché au popper sur un plateau de roche avec 8 m de profondeur, ça c’est assez extraordinaire!

 

Les rockeros snappers sont déchainés!!

Nous avons eu plusieurs fois la chance de toucher des rockeros snappers cette saison déjà, ( nom scientifique Hoplopagrus guentherii, record du monde à 9,6kilos)

C’est un poisson assez rares à vrai dire, puisqu’on en voit assez peu en plongée. Ils sembleraient plus fréquents dans une profondeur avoisinant les 30 mètres, car on en touche fréquemment en pêche à l’appât.
Ils vivent dans les roches avec cavités ou autour des patates de corail, avec les carpes rouges finalement.

On en a touché deux très beaux , de 7 à 8 kilos, au feed popper 120 ce début de saison, un pour claude et l’autre pour roger

 

Mais le record revient à Sarah pour l’instant, qui en a sorti un de 20 livres ( pesé à la boga grip) ce matin, pêché au morceau de bonite par 35 m de fond.

On est donc à moins de 800 gr du record du monde… à ce rythme là, il ne devrait plus tenir bien longtemps!!!