oct
24

Un grand Cru Alsacien pour la reprise.

Le coup de canon est donné pour la saison 2014-2015 dans l’archipel de las perlas. Bernard, Claude, Alain et leurs épouses ont la lourde tâche d’ouvrir les hostilités cette année.

Autant vous le dire tout de suite nos Alsaciens vont tout donner sur cette première semaine.

Une météo parfois capricieuse ne nous permettra pas de pêcher tous les spots de l’archipel. Néanmoins de très beaux poissons seront leurrés tous au popper.

Récit et photos de cette première semaine.

Bon avec les grêves de nos chers pauvres pilotes du groupe Air France leur voyage d’arrivée ici au Panama ne fut pas simple.

Le vol direct Paris – Panama City s’est transformé en un marathon avec un stop à Miami qui finalement durera une nuit entière. Bref quasi 36 heures de voyage pour rejoindre le sol panaméen : Merci Messieurs les pilotes…

Pour autant, ce périple n’entachera en rien la bonne humeur et la joie de vivre de ces habitués des voyages au bout du monde.

 

L’eau dans l’archipel est aux alentours des 28° et les vents orientés au sud ouest au premier jour de la pêche. Que du bon, je vous le dit.

Alain très rapidement donnera le ton avec un très beau coq de 24 kg. Le premier de sa carrière de pêcheur sportif mais pas le dernier, puisque qu’il enchainera 5 specimen du genre, tous entre 18 et 25 kg. Des combats de toute beauté.

De très belles et très nombreuses carangues nous offrent des attaques de folie sur les poppers. Les doublés et les triplés sur certains postes se sont succédés.

 

 

Une jolie sériole pour Claude, capturée au jig : une fois n’est pas coutume.

 

 

Egalement beaucoup de Dorades Coryphènes en ce début de saison pour qui les Feed Popper sont de véritables bonbons.

Les snappers n’ont pas été en reste. De gros Mullets snappers sont venus taper les poppers, ici une belle Cubéra pour Bernard.

Et surtout cet énorme snapper roquero pesé à 22 lbs et capturé sur un Roosta Popper.

Selon mes infos ce poisson est un record mondial all tackles de l’espèce.

Champion du monde Bernard. Oui les affaires, c’est difficile, mais grace à Dieu on s’en sort !!!!

Sacré coup de ligne dans moins de 3 m de profondeur

Curieusement pas de thons pour cette première semaine aux alentours de l’archipel. Nous attendons les bestiaux avec impatience. Histoire de partager quelques bons sashimis  !!!

Bravo à vous mes amis, merci de votre bonne humeur et des moments forts partagés ensemble, sur l’eau mai aussi au lodge avec les dames.

On se voit cet été chez vous, j’ai grand hâte de déguster un certain Pinot Noir dont nous avons beaucoup parlé…

juil
14

Roosterfish Fishing In Las Perlas

juil
02

Baston à Las Perlas

Qui a dit que la pêche n’était pas un sport?!

mai
16

Sériole Géante…

J’ai eu le plaisir de recevoir ici début Février, Franck et Gabriel pour une semaine de pur bonheur…

Mon bateau n’est pas le radeau de la méduse, mais l’Evangile si ils l’avaient certainement lu, voir relu, car le séjour fut exceptionnel, non tant par le nombre, que par la qualité et la taille des prises réalisées.

LE POISSON du séjour, celui qui vaut à Franck, une invitation pour un séjour ici sur la prochaine saison, est sans conteste cette sériole géante, qui est venue exploser le roosta popper halco, pour livrer un combat titanesque.

Oui, vous devez savoir que dans le règlement du lodge, tout nouveau détenteur de l’un des 4 poissons du grand slam (coqs, cuberas, Mullet snappers, sérioles) se voit offrir son prochain voyage ici (hors aérien cela s’entend) : avis aux amateurs.

Ce jour là nous avons tapé au popper, sur cette roche, 8 sérioles dont ce monstre de 51kg !!!

Les bestiaux montaient comme des balles sur les halcos.

Pour info, le précédent record du camp était de 35kg…C’est dire que Franck à vraiment mis la barre très très haute. Pour ma part et même en plongée je n’ai jamais croisé de sérioles de cette taille dans cette partie du Pacifique.

Après ce terrible combat, notre poisson de roi est retourné dans le bleu de son élément, avec toujours le secret espoir de recroiser un jour sa route.

Mais les autres prédateurs de l’archipel n’ont pas été en reste.

Comme cette magnifique Cuberas pour Franck.

Ou encore ces beaux roosterfishs pour Gabriel et Franck.

A l’an prochain les amis…

mai
16

Le dépucelage !!!

Il n’y à pas d’âge pour perdre son pucelage…

Ah bon d’accord mais là il va quand même falloir s’y mettre…

Ainsi parlait notre ami Gerard (dit gégé) lors de son arrivée à l’aéroport de Panama City.

Il parlait de la capture d’un Gallo, roosterfish, bien sur…

Sa pugnacité aura fini par payer puisque notre ami s’est offert le luxe d’un gallo de 33 kg pris au popper, lequel lui aura offert un combat tout simplement énorme.

Le poisson lui à tout fait : attaque de fou par le travers sur le popper à 4 m du bateau, premier rush de 50 m, second, puis troisième et enfin en désespoir de cause ultime défense en fonçant droit sous la coque du bateau.

Gérard ne s’en ai pas laissé compter pour autant, et en pêcheur sportif expérimenté, il aura su déjouer toutes les ruses mais aussi maîtriser la puissance de ce poisson d’exception.

Quelle émotion une fois la bête hisser à bord : ce sont ces moments d’immenses bonheurs partagés qui font la richesse de notre métier de guide.

Merci à toi Gérard.

Sur les trois premiers jours de pêche l’activité halieutique était bonne avec beaucoup d’attaques sur les poppers et Bruno a su tirer son épingle du jeux avec quelques beaux spécimens de Mullets Snappers ultra combatifs.

En revanche, sur les Cuberas et malgré son physique de decathlonien, notre Bruno s’est fait démonter, peut être une faiblesse de la tresse ? Quoiqu’il en soit, nos rouges se sont régalées de ses Nambas.



Un beau Gallo pour Bruno.

Et puis les choses se sont compliquées. Sans raison apparente l’archipel s’est comme vidée de vie. Les poissons se sont endormis et hormis les carangues et quelques snappers ou mérou qui répondaient présents, certaines journées nous ont paru bien longues…


C’est aussi cela parfois la pêche : nos compagnons de jeux ont toujours le dernier mot.
Même dans l’archipel de Las Perlas.
Merci et bravo à mes deux guerriers qui malgré une pêche devenue difficile, n’ont rien lâché.

Articles plus anciens «